Accueil Actualités Le Mali, plus divisé que jamais?

Le Mali, plus divisé que jamais?

par Redaction

La situation au Mali ne semble pas s’arranger. Divisé politiquement et géographiquement, le pays est de plus en plus instable. 
Au sud du Mali, Bamako.
Diacounda Traoré, désigné Président du Mali pour la période de transition a quitté Bamako aujourd’hui pour se rendre en France. Le Président par intérim aurait été agressé par les partisans de la junte dans son bureau lundi dernier. Apparemment blessé au visage, il profitera de sa visite pour passer des examens médicaux.
Parallèlement, la junte rappelle que l’accord, passé entre elle et le gouvernement, nommait Diacounda Traoré à la présidence pour une durée de quarante jours. Le délai étant écoulé depuis mardi dernier, elle réclame qu’Amadou Sanogo, leader de la junte, soit désigné Président. Les groupes soutenant l’actuel président,  plus particulièrement le FDR (Front uni pour la sauvegarde de la république), réclament l’intervention d’une force régionale ouest-africaine.
Entre bras de fer et accalmies, le Sud du Mali ne sort pas de la situation dans laquelle il se trouve depuis le mois de mars. Désarticulé politiquement, l’Etat s’effondre peu à peu.
Au nord du Mali, l’Azawad.
Les partisans du groupe AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique)  sont maintenant bien en place au Nord du Pays. Le chef de l’organisation aurait appelé ses hommes à mettre en place « graduellement » la Charia dans le dessein de créer un Etat islamique, prétextant que « c’est une erreur d’imposer toutes les règles de l’Islam d’un seul coup ».
Rajoutons, au passage, que c’est aussi une erreur de soustraire ou d’ajouter à la religion et donc aux lois divines. Les pays qui ont choisi d’imposer graduellement la Charia, n’ont jamais terminé le processus. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle il n’existe aujourd’hui aucun réel Etat islamique dans l’application des lois du Livre d’Allâh .

You may also like

0 commentaire

Suleyman 26 mai 2012 - 10 h 14 min

Peace be upon you
J’aimerais bien savoir quels sont ces “pays qui ont choisi d ’ imposer graduellement la Charia ” et qui “n ’ ont jamais termin é le processus”.
With love,
Suleyman

Réponse
chloe 28 mai 2012 - 15 h 26 min

Assalamou ‘alaykoum.
L’Emirat islamique d’Afghanistan par exemple. Cet Etat possèdait des articles de loi contraires à la législation d’Allâh.
Par exemple, l’article 53 de la Constitution afghane : « Le Commandeur des croyants est un homme musulman, adhérant à l’école hanafite, possédant la nationalité afghane, né de deux parents d’origine afghane. »
Pour quelles raisons le Commandeur des croyants serait-il afghan?
Les lois forgées par les hommes sont des lois taghoutiques.
Mélanger des lois taghoutiques à la législation d’Allâh, c’est comme imposer juste ce qu’on veut, au moment où on veut.
Ce mélange est présent dans d’autres pays, comme l’Arabie Saoudite où il existe des tribunaux non-islamiques par exemple.
J’espère que la réponse te convient.
Et Allah est le plus Savant

Réponse
chloe 28 mai 2012 - 16 h 36 min

« Le Prophète (SAAWS) a dit : { La prophétie sera parmi vous autant de temps
quALLAH le souhaitera, puis Il y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura un
Khilafah sur la voie des prophètes, il durera autant de temps quALLAH le souhaite, puis
Il y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura des rois injustes [aadan] , cette période
durera autant de temps quALLAH le souhaite, puis Il y mettra fin selon sa volonté ;
ensuite il y aura des rois dictateurs [jabria], cette période durera autant de temps
quALLAH le souhaite, puis Il y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura un
Khilafah sur la voie des prophètes } puis le Prophète devint silencieux »
[ mousnad Ahmed ].

Réponse

Laissez un commentaire